11 décembre 2007

Al quaida fait exploser deux voitures piégées et cause plus de xoixante mort à Alger !

 

ID977085_11_algerie_afp_132643_00E4XW_0

 

Ce matin en me réveillant, j'ai trouvé ma mère bouleversée au point que j'ai cru qu’un malheur avait frappé un membre de la famille.
" Tu ne sais pas ce qui est arrivé ? me demanda-t-elle. "
Après un bref silence, elle m'apprit la nouvelle. Les terroristes ont sévi dans deux endroits à Alger. L'un près de la Cour suprême et du Conseil constitutionnel, le deuxième non loin du Haut commissariat de l'Onu aux réfugiés.
L'une des déflagrations a eu lieu à quelques pas d'un bus rempli d'étudiants. Le nombre des morts se compte par dizaines. La nouvelle me sembla tellement démesurée et monstrueuse que je me suis connécté à Internet pour en savoir plus. Les images de la boucherie ont fait la une de tous les sites d'information.
Je me suis rappelé qu'un de mes amis s'était inscrit cet année à l'université de Ben Aknoun pour faire ses études de droit. Je me suis empressé de lui téléphoner. Le fait d’entendre sa voix et de la savoir en bonne santé me rassura.
Je connais bien ces bus, sans lesquels beaucoup de jeunes ne pourraient pas supporter les frais des études car le transport privé en Algérie coûte assez cher.
Moi, étant issu de famille aisée, mes parents me harcelaient à l'époque pour que je me déplace exclusivement en taxi. D'abord, les bus des universités étaient constamment aussi surchargés que des boîtes de sardines, si biens que les disputes entre les étudiants sont fréquentes, ensuite parce que les attentats faisaient des centaines et de milliers de morts chaque année dans le pays. Je prenais généralement le taxi mais parfois, il m'arrivait de monter dans l'un d'eux quand j'étais avec des potes. A l'époque, on les appelait les "Cous"
La fouille des sacs et des cartables était systématique vu que les transports faisaient parti des cibles préférées des terroristes. Lorsque les islamistes intégristes ont commencé à tuer des gens en Algérie, ils s’en prenaient presque exclusivement aux policiers, hommes politiques, agents secrets, artistes et intellectuels progressistes ou simplement occidentalisés…
Pendant un moment, le peuple, c'est-à-dire la masse anonyme, était épargné. Les islamistes ne suivent pas tous la même démarche et la même idéologie. Pour certains, l'état est seul responsable de l'occidentalisation et de la corruption de la société pendant que le peuple suit et subit les tendances et les modes comme un mouton. Pour ce type d'islamistes, il faut supprimer l'état avec ses politiciens occidentalisés et le remplacer par un état islamique afin de remettre le peuple sur le droit chemin.Il existe un deuxième type d'Islamistes pour qui le peuple et l'état sont pareillement complices et coupables. Pour ces gens, une femme vêtue d’une jupe courte ou un jeune écoutant de la musique de variété mènent une lutte indirecte contre Allah et sa religion. Toujours selon eux, un individu occidentalisé guidé par ses bas instincts a renoncé à son humanité. Sa vie ne vaut par conséquent pas plus que celle d'un rat. Ces terroristes tuent les hommes, les femmes. Ils tuent aussi les enfants car en grandissant, ces derniers héritent naturellement les tares et l'impiété de leurs parents.
Pour Al Quaida, le peuple est coupable, mais certaines catégories le sont d'avantages.Les étudiants sont accusés d'incarner une jeunesse dépravées qui s'est détourné de sa religion pour étudier; défendre et propager la pensée occidentale. Les universités corrompent les esprits et préparent les nouvelles générations à mépriser la religion. Dans les années quatre-vingt-dix, de nombreuses écoles ont été incendiées par des islamistes pour ces raisons. La deuxième bombe de ce Mardi 11 septembre a causé ses dégâts dans les hauteurs d'Alger, au cartier Hydra. C'est un cartier habité exclusivement par des milliardaires. Beaucoup d'hommes politiques, d'industriels et de célébrités s'y côtoient. Ces dernières années, on a remarqué l'arrivée d'une petite vague occidentale, essentiellement des pieds noirs et de juifs séfarades qui y ont acheté des demeures secondaires. La région symbolise et cristallise donc tout ce qui révulse les religieux.

Posté par bleu_ispahan à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Al quaida fait exploser deux voitures piégées et cause plus de xoixante mort à Alger !

Nouveau commentaire